Programme lycée

Les nouvelles directives sont claires pour le lycée, comme pour l’université : un élève introduit dans n’importe laquelle des filières de première, S L ou ES, doit pouvoir changer d’avis pour son orientation en terminale, exactement comme la première année de licence pour les semestres universitaires.
Donc les programmes sont en train de s’adapter à ces nouvelles normes, et le cours Cyrano, par un jeu d’options, réussit à créer un programme scolaire joignant les trois filières.

METHODOLOGIE

L’autonomie sera le maître mot de l’apprentissage, mais pour qu’elle soit effective, il faut en donner les moyens à l’élève. Chaque fin de journée y sera dévolue. Au niveau de la gestion du travail personnel à la maison, comme du travail en classe, l’élève sera mis sur des rails qui lui montreront le chemin d’une efficacité accrue, de par l’apprentissage de son propre fonctionnement cognitif (mémoires, …) comme de l’apprentissage de méthodes adaptées à sa personnalité propre. Au final, de par l’efficacité accrue, le temps passé au travail ne sera pas ou plus envahissant sur le temps des loisirs, et l’aspect achevé ne pourra que récompenser l’élève qui l’aura produit. La méthode mettra aussi l’accent sur le fait de savoir prendre des notes pertinentes, savoir créer des fiches de révision personnelles, savoir mener des recherches approfondies sur un sujet donné, en sachant citer les sources tel que nous le ferions dans un mémoire par exemple, et savoir structurer ses connaissances jusqu’à une autonomie effective.

LES MATHEMATIQUES

Justifier les mathématiques par ses applications pratiques est vain et inapproprié tant cette science est une inspiration pour les autres. Elles ne sont pas seulement l’application mécanique de recettes, les mathématiques sont aussi une source de recherche, de création, et sont malheureusement la cible principale des coupes franches du programme de secondaire, ce qui ne fait que renforcer le « gap » entre celui-ci et les études supérieures. La pédagogie employée ici permettra, de par sa présentation différente, d’intégrer non seulement le programme inscrit, mais en plus tout ce qui tend à disparaître en gardant toujours en tête les projets futurs de l’élève et le préparant pour qu’il y accède dans les meilleures conditions, et cela, sans pour autant augmenter la charge de travail, bien au contraire.

LES SCIENCES

Méthodologie scientifique soutenue par la force de l’épistémologie, dont une vision d’ensemble des courants nous ferons comprendre les différents types de sciences comme les différents types de modalités des sciences. De la modélisation au pragmatisme scientifique, l’apprentissage des sciences n’en sera que plus effectif avec un intérêt sans pareil, sous-tendu par une histoire des sciences. Ne pas oublier que la SVT (Science et vie de la terre) est la matière la mieux corrélée avec la réussite scolaire, avant les mathématiques et le français (chiffres de l’éducation nationale).

L’INITIATION A LA PHILOSOPHIE EN SECONDE-PREMIERE

Donner une forme effective à la culture, gérer les connaissances, savoir mettre en exergue une problématique, en comprendre les enjeux, maîtriser l’argumentation orale et écrite, travailler la rhétorique, la logique (modale, floue, polyvalente…), maîtriser la fabrication d’un plan de devoir, comprendre le travail de dissertation comme celui de commentaire.

L’INFORMATIQUE

La première cible est l’utilisation des logiciels de bureautique (dont la moyenne de la population ne maîtrise que 3% des possibilités). Traitement de texte, tableur et présentation étant nécessaire à un cursus d’étude quel qu’il soit. Puis dans un deuxième temps, l’on enseignera le fonctionnement propre des ordinateurs (hardware et software), puis poussés vers la programmation par une entrée appuyée dans le monde de l’algorithme, la compréhension des langages de programmation, le domaine de l’internet en rapport avec le B2i et le C2i, un saut dans la gestion des bases de données et réseaux.

LE FRANCAIS

Ce n’est pas parce que l’élève est au lycée qu’il ne doit plus penser orthographe, donc l’entraînement continuera malgré tout car professionnellement, c’est une nécessité de savoir communiquer par écrit. Donc, le développement de la rhétorique est un outil indispensable pour pouvoir passer des examens, qu’ils soient écrits ou oraux. En littérature, un travail précis de liaison de la forme et du fond, de repérage des figures de style, d’analyse profonde, en lien avec une culture générale en art et histoire de l’art structurée par la philosophie esthétique, savoir créer un plan cohérent pour dissertation, commentaire composé, voire devoir d’invention.

L’ANGLAIS

Est bien sûr devenu incontournable. En plus de l’apprentissage du vocabulaire spécifique de chaque matière, multitude d’expériences pédagogiques de plusieurs pays réussissant dans le domaine de l’apprentissage de langues vivantes seront mis en œuvre.

PREPARATION AUX EXAMENS ET AUX FUTURES ETUDES

Les examens blancs seront passés dans les conditions des vrais examens, secrétaire, ordinateurs, jury… Pour les examens oraux, le maintien, le langage, l’argumentation orale seront développés de manière attentionnée afin de donner toutes ses chances à l’élève face à des « juges ». Mais il sera aussi pris en compte le futur cursus choisi par l’élève pour ses études futures, c’est-à-dire préparation aux examens, oraux comme écrits, lettre de motivation, pour de grandes écoles, des prépas, d’université avec présentation de ce qu’il s’y fait par invitation d’intervenants divers.

SCIENCES DE LA SOCIETE

Bien sûr, avec ce qui fait partie intégrante du programme, comme l’histoire, la géographie, l’éducation civique, l’économie. Mais en plus, nous développerons, de par l’outil de la sociologie, les capacités de l’élève à s’introduire en tant qu’acteur dans la société dont il fait partie, de par aussi l’association d’élèves qui aura des actions ponctuelles décidées par les élèves eux-mêmes comme aide à d’autres associations. Un point fort pour développer la connaissance du monde de l’entreprise en amplifiant le stage en entreprise à tous les élèves le désirant, quelle que soit la classe.

Programme Collège 

METHODOLOGIE

L’autonomie sera le maître mot de l’apprentissage, mais pour qu’elle soit effective, il faut en donner les moyens à l’élève. Chaque fin de journée y sera dévolue. Au niveau de la gestion du travail personnel à la maison, comme du travail en classe, l’élève sera mis sur des rails qui lui montreront le chemin d’une efficacité accrue, de par l’apprentissage de son propre fonctionnement cognitif (mémoires, …) comme de l’apprentissage de méthodes adaptées à sa personnalité propre. Au final, de par l’efficacité du travail, le temps qu’il y sera passé ne sera pas ou plus envahissant sur le temps des loisirs, et l’aspect achevé ne pourra que récompenser l’élève qui l’aura produit. La méthode mettra aussi l’accent sur le fait de savoir prendre des notes pertinentes, savoir créer des fiches de révision personnelles, savoir mener des recherches approfondies sur un sujet donné, en sachant citer les sources tel que nous le ferions dans un mémoire par exemple, et savoir structurer ses connaissances jusqu’à une autonomie effective.

LES MATHEMATIQUES

Justifier les mathématiques par leurs applications pratiques est vain et inapproprié tant cette science est une inspiration pour les autres. Ils ne sont pas seulement l’application mécanique de recettes, les mathématiques sont aussi une source de recherche, de création, et sont malheureusement la cible principale des coupes franches du programme de secondaire, ce qui ne fait que renforcer l’écart de programme entre la fin d’une terminale et le début des études supérieures. La pédagogie employée ici permettra, de par sa présentation différente, d’intégrer non seulement le programme inscrit, mais en plus tout ce qui tend à disparaître en gardant toujours en tête les projets futurs de l’élève et le préparant pour qu’il y accède dans les meilleures conditions, et cela, sans pour autant augmenter la charge de travail, bien au contraire.

LES SCIENCES

Méthodologie scientifique soutenue par la force de l’épistémologie, dont une vision d’ensemble des courants nous ferons comprendre les différents types de sciences comme les différents types de modalités des sciences. De la modélisation au pragmatisme scientifique, l’apprentissage des sciences n’en sera que plus effectif avec un intérêt sans pareil, sous-tendu par une histoire des sciences, passé, présent, futur.

L’INITIATION A LA PHILOSOPHIE

Donner une forme effective à la culture, gérer les connaissances, savoir mettre en exergue une problématique, en comprendre les enjeux, maîtriser l’argumentation orale et écrite, travailler la rhétorique, la logique (modale, floue, polyvalente…), maîtriser la fabrication d’un plan de devoir, comprendre le travail de dissertation comme celui de commentaire.

L’INFORMATIQUE

La première cible est l’utilisation des logiciels de bureautique (dont la moyenne de la population ne maîtrise que 3% des possibilités). Traitement de texte, tableur et présentation étant nécessaire à un cursus d’étude quel qu’il soit. Puis dans un deuxième temps, l’on enseignera le fonctionnement propre des ordinateurs (hardware et software), puis poussés vers la programmation par une entrée appuyée dans le monde de l’algorithme, la compréhension des langages de programmation, le domaine de l’internet en rapport avec le B2i et le C2i, un saut dans la gestion des bases de données.

LE FRANCAIS

A tous les niveaux, collège comme lycée, développement du vocabulaire, orthographe, langue écrite et orale. Maîtrise des devoirs écrits, comme oraux, d’invention, de dissertation et de commentaire.
En littérature, un travail précis de liaison de la forme et du fond, de repérage des figures de style, d’analyse profonde, en lien avec une culture générale en art et histoire de l’art structurée par la philosophie esthétique.

L’ANGLAIS

Est bien sûr devenu incontournable. En plus de l’apprentissage du vocabulaire spécifique de chaque matière, multitude d’expériences pédagogiques de plusieurs pays réussissant dans le domaine de l’apprentissage de langues vivantes seront mis en œuvre.

PREPARATION AUX EXAMENS ET AUX FUTURES ETUDES

Les examens blancs seront passés dans les conditions des vrais examens, secrétaire, ordinateurs, jury… Pour les examens oraux, le maintien, le langage, l’argumentation orale seront développés de manière attentionnée afin de donner toutes ses chances à l’élève face à ses « juges ».
Mais il sera aussi pris en compte le futur cursus choisit par l’élève pour ses études futures, c’est-à-dire préparation aux examens, oraux comme écrits, lettre de motivation, pour de grandes écoles, des prépas, d’université avec présentation de ce qu’il s’y fait par invitation d’intervenants divers aux cours de l’année.

SCIENCES DE LA SOCIETE, SCIENCES HUMAINES

Bien sûr, avec ce qui fait partie intégrante du programme, comme l’histoire, la géographie, l’éducation civique, l’économie. Mais en plus, nous développerons, de par l’outil de la sociologie, les capacités de l’élève à s’introduire en tant qu’acteur dans la société dont il fait partie, de par aussi l’association d’élèves qui aura des actions ponctuelle décidées par les élèves eux-mêmes comme aide à d’autres associations. Un point fort de développer la connaissance du monde de l’entreprise en amplifiant le stage en entreprise à tous les élèves le désirant, quelle que soit la classe.